Assistance sociale et Aide familiale


Baisse du pouvoir d’achat, inflation et arrivée d’un nouvel enfant. Les perspectives financières de votre ménage se dégradent. Et pourtant comme vous allez le découvrir, ils existent des aides en France pour y compenser. L’aide familiale est même inscrite dans le Code de la sécurité sociale. Qui selon l’article L. 512-1, « Toute personne française ou étrangère résidant en France, ayant à sa charge un ou plusieurs enfants résidant en France, bénéficie pour ces enfants des prestations familiales […] ».

Voyons ensemble les dispositifs ouverts pour les familles. Mais aussi quel organisme effectuer le versement de ces allocations ou autres aides financières ? Et enfin le rôle de l’assistance sociale autour de l’aide familiale.

Aide familiale et prestations à la famille

Vous attendez un premier enfant ? Vous souhaitez faire garder votre petit ? Ou encore, vous faites suite à une séparation ou un divorce ? Il existe des dispositifs pour tous ces cas de figures. Ces aides sont payées par la CAF ou la MSA suivant votre statut. La MSA étant le principal partenaire social pour les agriculteurs. Tandis que la Caisse d’allocations familiales s’adresse à un public bien plus large.

Vous recevrez une prime à la naissance ou à l’adoption le mois suivant l’heureux événement. Cela sera suivi par une allocation de base uniquement pour votre premier enfant. Par la suite, vous pourrez compter sur les allocations familiales et le complément familial dès le troisième enfant. Si vous devez déménager pour accueillir un quatrième enfant dans votre ménage, sachez qu’une prime de déménagement peut aussi vous êtes distribuée.

Des allocations de soutien familial dits ASF visent quant à elles les situations de séparation des parents ou lorsque l’enfant est recueilli, orphelin ou non reconnu.

Si vous limitez votre activité professionnelle afin de garder votre enfant ou le scolarisé à domicile, vous serez éligible à l’allocation journalière de présence parentale ou à la prestation partagée d’éducation de l’enfant. Néanmoins si vous optez pour la garde par un tiers (micro crèche, assistante maternelle ou à domicile), une autre aide familiale est disponible. Il s’agit du complément de libre choix du mode de garde dit CMG.

Comment l’assistance sociale peut vous aider ?

Les dispositifs d’aide familiale existants sont nombreux. Difficile donc de faire une liste exhaustive sur cette page. Mais heureusement, l’assistante sociale de proximité peut vous informer. Elle vous présentera vos droits et sera vous réorienter vers ces services le cas échéant. Si l’assistance sociale le peut, il vous activera directement certains droits.

Mais le travail de l’assistance sociale ne se limite pas seulement à l’aide familiale. Si vous êtes par exemple au RSA ou inscrit à Pôle Emploi, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement sur la durée concernant vos problèmes d’insertion et de retour à l’emploi.
L’objectif étant proposer des pistes pour favoriser votre vie quotidienne. Et éventuellement mettre en place des solutions personnalisées.

Ce service est gratuit et ouvert à tous ! Quel que soit votre origine / nationalité, votre âge et votre statut, vous pouvez faire une demande pour être reçu par l’assistance sociale à proximité : en mairie, à la maison des solidarités ou au CCAS.

9 réflexions au sujet de “Assistance sociale et Aide familiale”

  1. Bonjour j’ai une enfant de 5 ans qui a le problèmes au cœur et asthmatique.
    J’ai une carte de séjour mais je ne travaille pas. Il me faut absolument des aides pour trouver un logement et pour recharger la carte de bus.

    Répondre
  2. Bonjour j’ai besoin d’aide pour un problème de paiement du loyer. Car il y a 2 mois que je ne travaille pas. Et bientôt mon fils sera avec moi dans le logement.

    Répondre

Laisser un commentaire